de A à C

A           

Alpaque1: Chiffon en laine fabriqué avec du poil d’alpaga (animal originaire des Andes)

Alpague2: Tissu de coton brillant pour les vêtements d’été.

Alpague3: Tissu avec organsin et trame de ligament  taffetas, employé de préférence dans la confection de costumes pour homme.

Angora: Tissu de laine, de poil long et soyeux, très doux aux toucher. Il se fabrique avec du poil de lapin d’angora dans de différentes proportions, ce qui lui donne cette apparence et toucher avec ses longues fibres. Il s’utilise pour robes de femme et tailleurs.

Astrakan:  Il compte avec un tissu de soubassement, composé en général d’ organsin et trame de coton et organsin de poil mohair ou laine, dont les bâties sont coupées comme le velours pour former un poil plus long, brillant et frisé, donnant au tissu un aspect semblable à la peau importée d’Astrakan , obtenue d’agneaux nouveau-nés et dont son poil présente un frisage caractéristique. Ce tissu a été inventé en 1817 par Antoine Fesanet, fabricant de Nîmes. Il est employé pour des manteaux, manchettes, bonnets, et autres usages semblables.

 

B

Bagdalin: Toile cotonneuse ou de laine avec un filé de qualité caractérisée par le style oriental de ses imprimés, qui peuvent être tissés à la toile ou imprimés. Il s’utilise pour des robes de femme.

Barathéa: Tissu de laine avec une structure légèrement en diagonal fabriqué avec du fil fin et cardé, et qui est confectionné avec un tissu qui dérive du satin.  Il s’utilise pour des tailleurs, des costumes d’homme et pour  des pantalons. Le nom est d’origine anglaise.

Barège: Tissu léger confectionné en toile soyeuse ou gaze confectionnée avec du tissu en lin. Parfois on utilise du fil cardé en coton ou en laine dans la trame. Utilisé pour des robes de femme.

Batavia: Tela de soie produite à l’origine à l’est de l’Inde ; il se produit en utilisant du cru de soie dans l’organsin  et du fil de soie chapé dans la trame

Batiste: Toile très fine de lin ou de coton, avec un ligament  taffetas, blanchie en une pièce légèrement apprêtée et cylindrique. Elle peut être unie ou imprimée ; elle s’utilise pour produire des sous-vêtements pour enfants ou pour femme, des brodés et des mouchoirs. Le terme dérive du nom de son premier fabriquant, le français Jean Baptiste et a été utilisé à l’origine pour des toiles de lin.

Bayette: Tissu de laine léger, peu épais avec un ligament taffetas, assez velouté et avec sa couleur naturelle, c’est-à-dire en cru. Usage domestique et industriel comme les bayettes des machines à papier.

Bengaline1: Toile de laine légère, généralement confectionnée avec du tissu de lin; elle possède une superficie granulée et se fabrique avec du fil fin avec beaucoup de brins. Il s’utilise pour des tailleurs, des costumes pour homme et des robes pour femme. . Le terme provient de la province inde de Bengal, où se sont fabriquées pour la première fois les toiles de soie de ce style.

Bengaline2: Toile soyeuse et épaisse faite de toile de lin avec une bande diagonale tressée. Elle s’utilise pour des robes de femme et des doublures de sacs. Parfois elle sert de décoration avec un finissage en moiré.

Biais: Morceau de tissu coupé de travers (en diagonale) par rapport au fil, qui s’applique aux bords des vêtements.

Blazer: Veste américaine. Veste sport, utilisée à l’origine pour les uniformes de collège et pour les équipes de sport.

Boa: Accessoire qui ayant la forme d’un châle long et étroit. Fabriqué en poil. Il se porte autour du cou ou sur les épaules. Sa popularité vient de l’époque du romantisme de la fin du siècle XIX et débuts du siècle XX. Son nom dérive du serpent boa constrictor.

Bolero: Petite veste pour femme courte et légère, avec forme de veste ou bustier. La plus longue arrive jusqu’à la ceinture. Elle n’a pas de boutons et possède une ouverture devant.

Poche de ceinture: Petite poche située sur la partie extérieure de la ceinture d’un vêtement habillé. Il s’agît normalement d’une poche sur le bord ou d’une poche pour couvrir.

Poche à soufflet: Poche pour couvrir avec un pli au bord, qui est située sur la partie de devant. La poche à soufflet  existe en deux versions : extérieure ou intérieure. L’extérieure, s’utilise surtout pour les uniformes  ou pour les vêtements de sport. L’intérieure à un rabat et une ouverture assurée à l’intérieur par un genre de couvrement. Autour de sa circonférence, elle possède un pli au bord depuis la doublure.

Poche insérée: Son ouverture est située à l’intérieur et parfois elle est camouflée dans la couture à deux pièces d’un vêtement habillé. Aussi dans à des endroits où il y aurait une couture si elle n’était pas interrompue par la longueur de la poche.  Les poches insérées sont situées sur les coutures latérales des pantalons, sur la petite ceinture, etc…

Bombassin: Toile de laine douce au toucher ; fabriquée avec des brins de laine cardée, tissée en lin ou avec du tissu de serge. Dans certains cas, l’organsin est en soie. Elle est utilisée pour confectionner des robes de femme.

Boutonnage couvert: Avec plusieurs présentations et deux rangs d’agrafes, qui normalement sont des boutons, situés entre la lisière et le bord qui se boutonnent.  Seulement une file de boutons s’utilise pour attacher, l’autre est décorative. Utilisé pour vestes, manteaux et robes.

Boutonnage à double sens: Visible sur le vêtement et peut se boutonner vers la gauche (vêtements masculins) ou vers la droite (vêtements de femmes)

Boutonnage couvert: Situé sur la fermeture couverte ou sur le bord frontal du liseré, ce qui signifie que le boutonnage n’est pas visible une fois le vêtement attaché. Utilisé où il est nécessaire que les fermetures soient couvertes pour ne pas abîmer l’uniformité du vêtement.

Broché: Toile de soie brodée à l’ancienne avec des fils métalliques, formant des dessins avec des motifs floraux, arabesques, etc. Se tisse en utilisant la technologie de l’imprimé Jacquard. Le distinctif design Jacquard s’accompagne de fils d’or ou métalliques. Il peut être d’une couleur ou d’un tissu à couleurs brillantes. S’utilise pour des tenues formelles de femmes, couvre-lits, tenues d’époque et ornements d’église.

Broché damassé: Broché de damas avec imprimés floraux dorés et argentés.

Brocatel: Variété de damas, un peu épais, organsin de soie et trame de coton, même si l’on y utilise d’autres matériaux comme le fil de laine fin, combiné avec la soie, affichant des dessins ornementaux de plusieurs couleurs. Employé en tapisserie, meubles et tentures. Quand il est complètement en soie, employé pour des robes pour femme.

Bouclé: Tissu d’aspect aboutonné obtenu avec des fils de fantaisie formant des boucles. Employé pour robes et  manteaux. Les fils « bouclé » s’emploient également pour les pièces de tricot.

 

C

Cachemire: Tissu de laine doux et léger avec un éclat atténué et brodé partiellement, formé par une trame de trois couches de tissu de serge. Fabriqué avec de l’étamine fine et généralement imprimé. Utilisé pour des robes, des châles et des écharpes. Le nom dérive de la laine de cachemire, du poil du dessous avec lequel se fabriquait à l’origine ce type de toile.

Calandré: Finissage utilisé en toiles de coton soyeuses et parfois en laine, procès pendant lequel le tissu est passé au moins par deux rouleaux. S’il est dur, ces rouleaux sont en acier et s’il est doux, ceux-ci sont ont une surface en coton ou en papier. Le pressage apporte au tissu une surface lisse, compacte et brillante.

Calicot: Toile cotonneuse légèrement dense, lisse et à poids moyen. Fabriquée en toile de lin, la plupart du temps avec de la filasse de taille moyenne. On la trouve sur les marchés de beaucoup de façons, même imprimée. Utilisée sur des robes, tabliers, drapeaux ou bien avec des propos décoratifs bon marché. Parfois on fait référence au calicot comme un vêtement de coton, de forme erronée.

Calmouc: Toile cotonneuse épaisse, lourde, réversible, avec sur les deux cotés, du tissu qui couvre complètement la surface. Les brins de l’organsin sont moyennement rugueux; sur la trame il y a du fil de vigogne. La toile est en serge brisée. Tissée avec des imprimés de feuille ou avec la technologie Jacquard. Elle est utilisée pour des « batas », des draps et dans le passé s’utilisait pour rembourrer les vêtements d’hiver.

Cambric: Toile cotonneuse épaisse, douce et légère avec une surface lisse. Faite de toile de lin et avec brins fins. Utilisée pour doublures et comme matériel basique pour brodés.

Canton: Tissu cotonneux fin, léger, diaphane et brillant, fabriqué avec de la toile de lin avec brins vrillés légèrement. Utilisé dans la fabrication de sous-vêtements et de robes. Son nom vient de la cille chinoise de Canton.

Châle: Accessoire de mode sous forme de tissu rectangulaire. Se porte autour du cou comme protection contre le froid, ou bien comme décoration. Fabriqué en tissus de laine, cotonneux, ou bien soyeux. Il est cousu avec une forme de bande galonnée aux extrêmes. Il peut être en couleur ou bien imprimé sur un tissu ou du tricot avec des couleurs gaies. Originaire de l’Inde, les châles de cachemire étaient fabriqués de laine fine. Le cachemire original est arrivé en Europe au temps du Directoire.

Chambray: Tissu blanchi de coton, de fils très fins avec ligaments de taffetas. Le nom vient de la ville française où il a commencé à se fabriquer. Utilisé pour la lingerie.

Charme inversé : Tissu double fabriqué avec deux tissus d’une face, cousus deux fois à la machine, faite avec du jersey et de l’étoffe.

Charmelaine: Tissu de laine douce, ample, de poids moyen, avec une surface finement granulée qui forme des nervures sur l’endroit et un effet très brillant sur le revers. Il est fabriqué avec des brins mi-fins de laine. Sur la trame, on utilise des brins plus grossières de laine (qui sont tordues deux ou plusieurs fois) ou du fil fantaisie d’onde. Son apparence caractéristique s’obtient avec une serge a 3 ou 4 couches ou bien du satin a 5 couches sur la trame. Utilisée pour des robes, des tailleurs et des manteaux légers. Le nom provient du français “charme” et “laine”.

Chesterfield: Manteau masculin qui peut être ajusté, avec une partie frontale simple et une fermeture couverte. Il arrive jusqu’en dessous des genoux, de couleur gris mi-clair et s’utilise comme vêtement pour tous les jours. Son nom provient de Lord Chesterfield, qui fut vice-roi de l’Inde.

Cheviot: Tissu de laine élastique à poids moyen, avec une surface légèrement brillante; un peu rigide et même affilé au toucher. Il a une apparence brillante grâce à son tissu de serge (normalement pâli) qui forme son caractéristique imprimé Herringbone. Il est fabriqué avec des brins mi-fins cardés ou filasse. Le nom provient du mouton de Cheviot, et le tissu se fabrique à partir de sa laine.

Chiffon: Tissu soyeux, diaphane, fin, avec une surface granulée; fabriqué en toile de lin avec des brins de soie naturelle ou de la fibre synthétique en torsion en S et en Z. S’utilise dans la production de robes légères, châles et écharpes.

Cloqué: Tissu en relief  à la surface, semblable au piqué. Il s’utilise pour des blouses et des robes.

Couleurs Club: Couleurs brillantes et vives combinées par deux et par trois.

Cool Wool: Tissus très légers fabriqués 100% en laine (à partir de 200g), gracieux et poreux, fabriqués avec du fil raffiné de laine très fine. Pour robes et costumes et tailleurs d’été.

Corsé: Accessoire de mode féminin que sert pour mouler le tronc. Il fabriqué avec un matériel élastique et rigide. Il s’attache avec des nœuds, des agrafes o bien avec fermeture éclair.

Côtelé: Tissu creux, cannelé dans la longueur à base de laine ou de coton. Il s’utilise pour des costumes, des vestes, des trois-quarts et des manteaux.

Crêpe: Certains tissus en lin et principalement en coton, qui présentent des reliefs sur sa surface par la superposition due au ligament, imitant un peu l’effet du crépon. Utilisé en général pour des nappes et des serviettes.

Crêpelé: Tissu de laine très léger, moyennement granulé, poreux et qui est un peu rêche au toucher. Il est en tissu de crêpe ou de lin mais plus ample. Il est fait de brins tordus très fins qui lui apportent une apparence tridimensionnelle, qui fait penser à un lacis. Son dessin dérive de la fresque classique et à servi d’inspiration aux tissus des années 80. Utilisé pour costards et tailleurs.

Crépon: Du crêpelé ou crépu. Tissu de soie, fabriqué pour la première fois en Bologne, caractérisé par sa surface froissée et mat, due a sa faible densité d’organsin et de trame, et principalement a la grande torsion de la trame ou de la trame et de l’organsin à la fois, en tissant des taffetas.

–          Crépon de Chine: Tissu fin avec des reliefs légers.

–          Crépon Marocain: Tissu plus lourd et avec des reliefs plus épais.

–          Crépon Georgette: Tissu plus léger et transparent, mat, doux.

–          Crépon Satin: Tissu réversible et moelleux. Une face brillante et l’autre mat.

Cretone: Tissu cotonneux, lourd et épais, fabriqué de brins fins et moyens en toile de lin, avec une surface moyennement granulée. Normalement imprimé, il sert comme tissu rembourré protecteur, mais s’utilise également en chemises et robes bon-marché.

Coutis: Tissu de coton qui forme des rayures ou des dessins “Jacquard”.  Très utilisé pour la confection de toiles pour matelas.

Chantung: Tissu élaboré en soie crue (genre de soie sauvage).

Charmense: Tricot fin, généralement à base de polyamide continue. Il s’utilise pour la lingerie.

Cheviot: Fabriqué avec de laine de carde, de fibre rugueuse et brillante, qui vient du mouton de la race Cheviot ou semblables. Avec des fils épais, qui généralement sont tissés avec de la serge. Employé pour tailleurs et manteaux.

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *